Le moulin Desmarais / Lafrance et Guévin, La Visitation-de-Yamaska (Québec)

Une visite près du joli village de La Visitation-de-Yamaska a piqué récemment ma curiosité… en roulant sur le rang Saint-Pierre, le long de la branche sud-ouest de la rivière Nicolet, j’ai aperçu ce qui paraissait être les vestiges d’un barrage ou de la chaussée d’un moulin… cela dépassait à peine des eaux tumultueuses de la rivière Nicolet (branche sud-ouest). Voir ci-dessous:

Que ces vestiges soient ceux de la chaussée d’un moulin était l’hypothèse la plus plausible à mes yeux, à cause des orifices sur la partie de ciment. Mais comment retracer l’existence de ce moulin?

Le point de départ de mes recherches a été de me tourner vers un ouvrage gouvernemental intitulé « Répertoire des moulins à eau du Québec » publié sous la direction de Pierre Lahoud en 1978. À la page 36, on y parle de l’existence du moulin Desmarais situé sur le rang Saint-Pierre, à La Visitation-de-Yamaska.

Il y a un citoyen du web qui a d’ailleurs mis sur wikipedia tout le contenu de l’ouvrage :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Liste_des_moulins_%C3%A0_eau_du_Qu%C3%A9bec

Selon cet ouvrage, vers 1975-1978, le moulin est encore debout, mais on n’y fait plus de farine, on ne fait qu’y couper du bois. La photo publiée dans cet ouvrage est malheureusement inutile, on y voit à peu près rien. Cependant, la localisation sur le rang Saint-Pierre est un rapprochement très intéressant avec les vestiges de l’image ci-dessus.

Par la suite, j’ai consulté l’ouvrage de Jacques Duhaime, « Les Visitandins 1898-1998 », publié en 1998 et qui est plus bavard sur ce moulin et sur la rivière Nicolet de l’époque… Tout d’abord, il existait trois moulins à eau sur cette partie de la rivière Nicolet dans les environs de La Visitation-de-Yamaska. Du Nord au Sud :  premièrement, le moulin Côté, tout près de l’actuel village, et qui y a existé entre 1769 et 1906; deuxièmement, le moulin Desmarais (surtout connu sous le nom du moulin Lafrance et Guévin, du nom des propriétaires originaux ) érigé en 1892 à  un endroit nommé les « écarts rouges »; troisièmement , plus au sud, le « moulin qui chante » érigé en 1846, dans un lieu nommé « Châtillon » ou Hartville. Le moulin qui chante, voilà qui méritera une éventuelle recherche… mais focus!

Car il y a mieux encore: cet ouvrage montre le moulin Desmarais / Lafrance et Guévin sur une photo ancienne issue des archives du Séminaire de Nicolet ( F085/P4391 ) et dont j’ai obtenu copie :

On y voit donc des installations considérables : un petit pont de bois, plusieurs bâtiments. Toujours selon  Jacques Duhaime, « Les Visitandins 1898-1998 », le petit pont de bois s’est écroulé en 1911 et n’a jamais été reconstruit (p.189), ce qui laisse croire que cette photo date de 1910 ou avant. À l’époque, on y faisait farine et on y sciait du bois.

Par ailleurs, la photo du moulin ci-dessus est éloquente : l’activité forestière était intense sur les terres voisines de la rivière, on y pratiquait la drave comme en font preuve les nombreux billots de bois échoués sur la plage ci-dessus. Cette déforestation a profondément changé le paysage : l’eau qui affluait doucement à la rivière via des berges boisées s’est mise à s’y rendre plus directement, rendant la rivière plus tumultueuse après les grandes pluies ou au printemps. La rivière a ainsi commencé à gruger les terrains voisins, elle s’est élargi, des glissements de terrain se sont produits, les inondations sont plus fréquentes. Voir les deux documents ci-dessous, montrant un des bâtiments du moulin Desmarais en position précaire, au printemps 1927 (BANQ, E57,S44,SS1,PA16-39 et  E57,S44,SS1,PA16-40 ):

L’érosion et les glissements de terrains qui sont survenus sur les rivières Nicolet pourraient faire l’objet d’un article complet…

Cependant, si on revient à ce qui nous touche ici, est-ce que le moulin Lafrance-Guévin remontant à 1892 est vraiment le premier érigé ce site? En  identifiant le lot sur lequel le vestige de la chaussée se trouvent sont au lot 542 du cadastre de la paroisse de Sainte-Monique (je l’ai fait via le site géomatique de la CPTAQ ), on peut en tirer ces quelques infos — que le moulin a été vendu le 19 avril 1909 par Théodule Lafrance et J.M.C. Guévin à Dorila Desmarais. De là les deux noms rattachés à ce moulin.

Cependant, là où cela devient intéressant, c’est lorsqu’on consulte les actes notariés antérieurs à Lafrance et Guévin…:

Dès le 16 septembre 1871, dans l’acte notarié 12053 du notaire Blondin (registre B, circonscription foncière de Nicolet – Nicolet 2 ), on note la vente d’un moulin déjà construit sur ce site :

Transcription:

 » (…) un moulin à farine situé dans la dite paroisse de Sainte-Monique, sur la branche sud-ouest de la rivière Nicolet, entre la dite paroisse de Sainte-Monique et celle de Saint-Zéphirin de Courval, connu sous le nom de `Mill Bank` (…) sur l’île à la Fourche (…)  »

Ce moulin à farine côtoie un moulin à scie appartenant à un certain Emmanuel Beauchemin, l’acte notarié spécifiant que ce dernier ne doit pas gêner l’utilisation du pont et du chemin en montant ses billots. Il existe donc un pont, en 1871, au-dessus de la rivière Nicolet. Finalement, une clause spécifie que le nouveau propriétaire du moulin à farine « peut se servir de l’eau en tout temps, mais lorsque l’eau sera basse, ou manquera en été, ne pouvant devant le gros faire opérer ou faire marcher qu’une paire de moulanges avec le sinott (?) »

Le site était donc exploité… probablement à l’époque seigneuriale… Il faudra donc continuer les recherches, sur la trace de ce Mill Bank.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le moulin Desmarais / Lafrance et Guévin, La Visitation-de-Yamaska (Québec)

  1. Yanik Lafond dit :

    Bonjour je me nomme Yanik Lafond ma mere est une Desmarais quie descend de Dorila Desmarais qui a acquit le Moulin Guevin Lafrance. Ce que j’aimerais savoir avez vous la suite du document de l’index immeuble de la vente suite a Dorila. Je sais que c’est Eleodre Desmarais qui acquiere le moulin par la suite fut mon Grand-pere Paul-Omer Desmarais par la suite fut vendu au Dupuis. J’aimerais avoir les date de transfere. Merci

  2. Yanik Lafond dit :

    Bonjour, avez vous trouve le document en question? Merci

  3. nathalie chauvette dit :

    merci pour les photos jai moi meme restée au moulin entre 1980-1983 j’étais jeune mais je m’en rappel! mon pere francois chauvette a meme travaillé au moulin! il y avait une grande maison au font du moulin et on jouait là moi et ma soeur a travers les camions les billets pret de l’eau !!! bien des parents capoteraient aujourd’hui !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s