Déménagement de maisons…suite

Dans l’article relatant les histoires de déménagement de maison effectués par mon grand-père, je parlais de vérins pour soulever les maisons. Ces vérins permettaient de glisser sous les maisons des patins pour qu’elles puissent être tirées, ou encore, de faire monter ces maisons suffisamment haut afin qu’elles puissent être déposées sur une « float » et tirées par un bulldozer.

Voici donc le vérin en question. Il s’agit de ce qu’on nomme un « bottle jack » ou un « screw jack », i.e. un vérin en forme de bouteille. Mon grand-père en possédait deux autres:

Vérin à vis

La taille de cet outil est d’environ 18 pouces de haut. Il est fabriqué en fonte massive. Il possède trois œillets qui permettent de glisser une barre d’acier qui, à son tour, permet de tourner le vérin et de lever la charge. Avant d’utiliser un tel vérin, il fallait de le graisser abondamment afin que les filets de la vis soient faciles à mouvoir. On utilisait pour ceci de la « graisse de roue ».

Apparemment, mon arrière-grand-père Morin possédait des vérins qui étaient deux fois plus hauts — leur poids était si grand qu’une personne suffisait à peine à les porter…!

De tels vérins valaient environ 8 dollars vers 1930, comme en fait foi la publicité ci-dessous.

Jack_screw

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s